Read the lates news around the world on Levanjiltv.com


You are not connected. Please login or register

Evironemental concern in Cayes/Jeremie #7

View previous topic View next topic Go down  Message [Page 1 of 1]

Admin


Admin
Appels à la protection de l'environnement de la Grand-Anse suite au lancement des travaux de construction de la route nationale # 7.


L'un des principaux greniers de la capitale et l'un des derniers remparts de ce que le pays possède encore en matière de couverture végétale, le département de la Grand'Anse, risque énormément de faire des dégâts environnementaux causés par les travaux de construction de la route et par l'intensification future du trafic si des mesures appropriées ne sont pas prises avant la fin des travaux de construction de la route nationale # 7 qui relie les Cayes à Jérémie en passant par Camp-Perrin, Beaumont et Roseaux.

Au moment de lancer officiellement les travaux de démarrage de cette route, les représentants de la société civile, des pays donateurs, des organismes internationaux ou de certains natifs de la zone à l'instar du Premier ministre, Michèle Duvivier Pierre-Louis, ont tous élevé la voix pour inviter les habitants à redoubler leurs efforts pour que la construction de la route n'accélère pas la dilapidation des ressources naturelles, ou pire, la destruction de l'environnement de la Grand'Anse.

« Je me souviens du temps à disposer lorsqu'il fallait prendre la route. Quand j'étais petite, une fois accompagnée de mes parents, je suis partie de Jérémie à 7 heures du matin pour arriver à Port-au-Prince à minuit. 17 heures pour relier les deux villes pourtant distantes de 280 km », s'est rappelé le Premier ministre Michèle D. Pierre-Louis qui considère la construction de cette route comme un exemple de coopération avec la BID et le gouvernement canadien. Le chef du gouvernement a fait appel à la vigilance des Grandanselais pour éviter que la route ne serve à une mauvaise cause.

« Lorsque dans une société les éléments qui la composent ne travaillent nullement à son épanouissement, celle-ci est appelée à se désagréger. [...] Mais si ces mêmes éléments consentent à s'identifier, à se regrouper, à s'organiser, à mieux se connaître et à canaliser toutes les ressources indispensables au progrès, à la culture, et à l'entretien de travaux d'ensemble axés sur la personne humaine, cette société ne doit et ne peut que s'améliorer », a souligné avec éloquence et élégance le senior Maurice Léonce, représentant de la société civile de Jérémie, comme pour rappeler à tous que la cérémonie se tient à la Cité des poètes.

La contribution de 75 millions de dollars, le plus grand engagement que le gouvernement canadien n'ait jamais pris dans un seul projet en Haïti, représente l'importance que notre pays accorde à Haïti. Si la route favorisera la croissance et l'accès aux services ...cependant, il est vital que cette ouverture se fasse de manière à préserver l'environnement unique de cette magnifique région qui possède un écosystème qu'on ne retrouve nulle part ailleurs en Haïti », a mis en garde l'ambassadeur du Canada à Port-au-Prince, Gilles Rivard.

« Qui dit route dit développement pour le meilleur, mais ca peut être aussi pour le pire », a renchéri le représentant du Canada en Haïti en qui invite les Grandanselais à se servir des expériences apprises dans le reste du pays. Cette route, dit-il, doit demeurer un instrument de développement et non un outil d'érosion dans le sens imaginaire comme au sens strict du terme.

« Il faut profiter de la route pour mettre en valeur les ressources naturelles sans les dilapider », a conseillé le représentant résident de la Banque interaméricaine de développement (BID) en Haïti, Philippe Dewez, annoncant que son institution est sur le point d'approuver un projet en faveur du Parc national Macaya (dans le Sud) attenant à la Grand'Anse.

« Peuple de la Grand'Anse, il faut que nous soyons très vigilants aussi bien pour que la construction de la route arrive à terme et surtout pour éviter que le département, qui constitue encore une réserve environnementale, ne devienne un désert », a déclaré le député de Dame-Marie, Acklush Louis-jeune, qui s'exprimait au nom des parlementaires de la Grand-Anse, le jeudi 3 septembre, à la cérémonie de lancement des travaux de construction de la route nationale # 7.

La route sera construite sur deux chantiers simultanément, l'un du coté de Jérémie et l'autre à Camp-Perrin. La firme brésilienne Construtora OAS Ltda prévoit de créer près de 600 emplois dans la zone durant les 28 mois des travaux. Selon un représentant de la firme, Richard Sassine, il sera mis sur pied une école pour former sur place des techniciens dans le maniement de matériel nécessaire à la construction de la RN 7.

La Grand-Anse a une richesse culturelle et environnementale quasiment inépuisable à travers ses douze communes comme l'a souligné le maire principal de Jérémie, Ronald Etienne. En témoigne son littoral classé parmi les plus beaux du pays. Mais l'enclavement causé par l'absence d'infrastructures routières, empêche particulièrement, le développement touristique et économique département.


Dieudonné JOACHIM
Soure: Lenouvelliste

View user profile http://levanjiltvnews.forumotion.net
Share this post on: Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

No Comment.

View previous topic View next topic Back to top  Message [Page 1 of 1]

Permissions in this forum:
You cannot reply to topics in this forum