Read the lates news around the world on Levanjiltv.com


You are not connected. Please login or register

Haiti's back to school: Low student attendance

View previous topic View next topic Go down  Message [Page 1 of 1]

Admin


Admin
Plusieurs établissements scolaires ont fonctionné, ce lundi 7 septembre, date officiellement fixée par le MENFP pour la rentrée des classes. Cependant, certains d'entre eux ont dû carrément fermé leurs portes, d'autres ont été contraints de renvoyer les élèves chez eux à cause d'un faible effectif.


Ce lundi matin, l'atmosphère était plutôt sombre dans les principales rues de la capitale. Pour cette première journée de classe de la nouvelle année académique, les parents ne semblent pas toujours prêts et les écoliers n'ont pas répondu à l'appel. Et même dans certaines écoles privées, qui habituellement fonctionnent normalement, très peu d'élèves étaient présents. « Toutes les dispositions ont été mises en place pour recevoir les élèves, ils ne sont pas venus en grand nombre », a regretté un responsable de l'Institution Frère Adrien ayant requis l'anonymat.

Ce tableau sombre n'est pas différent dans d'autres établissements scolaires de l'aire métropolitaine. Le préfet de discipline de l'école Dominique Savio située au centre-ville, M. Fergus Renel Nerva, explique que, sur un effectif de 765 élèves, seulement 130 étaient présents. Cet état de fait, a-t-il dit, peut s'expliquer par la situation économique précaire que connaissent beaucoup de familles haïtiennes. « Jusqu'à présent, plusieurs carnets scolaires sont gardés ici en raison du manque de moyens économiques des parents », a avoué M. Nerva.

Quant au Collège Ruben Marc situé à la rue de l'Enterrement, un silence de cimetière régnait en maître sur la cour de l'établissement. Les salles de classe étaient complètement vidées dès 11 heures am. Rencontrée à la direction de l'institution, une jeune secrétaire tente d'expliquer la situation. « En général, la première journée de classe en Haïti est un échec au point de vue d'effectif », a-t-elle martelé.

L'atmosphère n'était pas différente dans certaines écoles publiques. Il était déjà 11h, alors qu'un tas de parents et d'élèves attendaient impatiemment les responsables du lycée Toussaint Louverture pour remplir des formalités administratives. Alors que certains d'entre eux sont venus pour vérifier leurs dossiers, d'autres, au contraire, cherchaient, en vain, à assurer une place au lycée. « Cela fait deux mois que je cherche à trouver une place au lycée pour mon fils. Pourtant, jusqu' à aujourd'hui, les responsables font la sourde oreille », a lâché une dame le visage abattu.

Au Lycée du Cent cinquantenaire, situé à la rue Capois, les rares élèves en uniforme présentes semblent déçues d'être obligées de rentrer chez elles. Elles ont boudé la pancarte qui avisait que l'établissement ouvrira ses portes le 8 septembre pour les élèves de 7e à la 9e année fondamentale. « Je me suis déplacée en vain ce matin, s'est indignée une élève de troisième, vêtue de son uniforme. L'école n'a pas fonctionné. »

Plusieurs écoles publiques ont timidement ouvert leurs portes, d'autres tardent encore à le faire en raison des problèmes administratifs ou infrastructurels. La rentrée des classes n'est pas encore assurée pour les élèves de l'école nationale Tertullien Guilbaud et pour ceux de l'école nationale Thomas Madiou, dont les locaux sont toujours au stade de réhabilitation.

Source: Lenouvelliste

View user profile http://levanjiltvnews.forumotion.net
Share this post on: Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

No Comment.

View previous topic View next topic Back to top  Message [Page 1 of 1]

Permissions in this forum:
You cannot reply to topics in this forum