Read the lates news around the world on Levanjiltv.com


You are not connected. Please login or register

The workers in Haiti have lost the fight

View previous topic View next topic Go down  Message [Page 1 of 1]

Admin


Admin
Plusieurs milliers d'ouvriers de la sous-traitance ont abandonné les ateliers ce mardi 4 août pour manifester à travers les rues de Port-au-Prince et porter les parlementaires à maintenir le salaire minimum à 200 gourdes. Cette manifestation survient au moment où la Chambre des députés s'apprête à se prononcer sur les objections à la loi sur le salaire minimum formulée par le président République.

Le boulevard Toussaint Louverture, communément appelé Route de l'aéroport durant des heures a été mardi matin le théâtre d'un embouteillage monstre. La présence de plusieurs milliers d'ouvriers des deux sexes de la sous-traitance en était la principale cause. Ils exigent des parlementaires de maintenir le salaire minimum à 200 gourdes, environ cinq (5) dollars américains.


A l'origine de ce vaste mouvement de revendication, les employés du Parc industriel qui, pour la première fois après la série de manifestations des étudiants pour l'application de cette loi, ont pu drainer après eux une foule immense. « Notre mouvement est juste, déclare un ouvrier qui dit travailler pour un sou dans une industrie de la capitale . Regardez cette marée humaine ! Elle ne réclame que les 200 gourdes. »

Supportés entre autres par un groupe d'étudiants de l'Université d'Etat d'Haïti, ces manifestants ont pris, dans ce dossier, le président René Préval pour leur principal ennemi contre lequel des slogans défavorables ont été scandés. « Malheur au Chef de l'Etat s'il veut persister dans ses objections», ont-ils averti. De la SONAPI (Société nationale des parcs industriels) en passant par Delmas 3 et 18 pour arriver devant le Palais National, puis en face du parlement haïtien, ces manifestants n'ont pas mâché leurs mots pour dénoncer l'attitude de tous ceux qui optent plutôt pour un salaire minimum à moins de 200 gourdes.

Alors qu'ils revendiquaient pacifiquement dans un premier temps en chantant et en lançant des propos désobligeants, la situation allait dégénérer peu de temps après 11 heures a.m. sur la place d'Italie. Là-bas, à quelques mètres du Palais législatif, un important dispositif de sécurité a été pourtant mis en place par des agents de l'Unité départementale pour le maintien de l'ordre (UDMO).

Les manifestants ont tenté de franchir le périmètre de sécurité établi. Les forces de l'ordre ont vite réagi sous le regard observateur des soldats nigérians et jordaniens de la MINUSTAH. Jets de pierres d'un côté, lancement de gaz lacrymogènes de l'autre. Au moins deux personnes en sont sorties victimes. Dario Louis, un cameraman de la Télémax, qui a été atteint d'un coup de pierre à la mâchoire supérieure, et Elizabeth Michel, une étudiante de la faculté des Sciences humaines, qui s'est évanouie sous l'effet du gaz.

Accueillis au service de premiers soins de la Croix-Rouge haïtienne, ils ont tous deux été par la suite transportés d'urgence à l'hôpital. Entre-temps, les manifestants ont pris une pause. Question de se ravitailler apparemment.

Quelques minutes plus tard, les protestataires, on ne peut plus motivés, se sont à nouveau rassemblés sur la place pour continuer de crier leur ras-le- bol. Certains d'entre eux ayant inhalé du gaz lacrymogène ont recommencé à lancer des pierres sur des agents de la police. Mécontents, ils ont descendu avec rage des drapeaux hissés sur la place d'Italie dont celui des Nations unies. « Non à l'occupation ! », criaient-ils.

Le Chef de l'Etat, dans ses objections, a recommandé que le plus bas salaire journalier soit fixé à 200 gourdes pour les ouvriers des entreprises industrielles et commerciales. Exception faite de ceux évoluant dans la sous-traitance auxquels il n'a souhaité accorder que 125 gourdes.




Valéry Daudier
Victor Jean Junior

View user profile http://levanjiltvnews.forumotion.net
Share this post on: Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

No Comment.

View previous topic View next topic Back to top  Message [Page 1 of 1]

Permissions in this forum:
You cannot reply to topics in this forum