Read the lates news around the world on Levanjiltv.com


You are not connected. Please login or register

The congress of the Haitian diaspora meet in Miami

View previous topic View next topic Go down  Message [Page 1 of 1]

Admin


Admin
Ils étaient quelques centaines à participer la semaine dernière (6-9 aôut) au congrès de la diaspora haïtienne organisée par le Haitian League au Trump International Beach resort à Miami. Ce congrès déroulé autour du thème de l'"unité" se voulait être "la grande réunion de la famille haïtienne".

Jeudi soir, c'était la session d'ouverture. Au lobby de la Trump, les retrouvailles se faisaient drues. Les accolades et embrassades étaient on ne peut plus enthousiastes. L'atmosphère et le décor étaient plantés pour une grande réunion.

Il est presque 7:00pm, chacun se presse vers l'ascensseur. Rendez-vous au 3e étage où se tiennent les salles de réception, d'exposition et de réunion reservées pour la circonstance.

Un comité d'accueil assiste les arrivants et vérifie leur identité et réservation. La musique se mélange aux conversations diverses et aux rires de joie et de contentement. Les serveurs passent le vin rouge, blanc, whisky etc... Pas de Prestige ni de Barbancourt. Un léger buffet froid est offert: saucisson, fromage, pain etc...

Dans la salle d'à côté, des exposants mettent la dernière main, arrivent et arrangent leurs supports de communication.

Les maitres de cérémonie ,Herntz Phanor et Bernice Fidelia, saluent l'assistance et annoncent l'ouverture du congrès en invitant les gens présents à observer une minute de reccueillement "pour nos frères et soeurs qui ont trouvé la mort dans la mer de Turks and Caicos".

En moins d'une trentaine de secondes, ils invitent le Chairman du congrès, Dr Rudolph Moïse, à présenter ses propos de circonstance suivis du saxophoniste Jowee Omicil qui a interprété de façon magistrale l'hymne national américain et La Dessalinienne. Le père Réginald Jean-Marie de l'église Notre Dame d'Haïti de Miami a évoqué la prière.

Puis, ce fut une litanie de discours : Dr Bernier Lauredan, président de The Haitian League,USA; André Pierre, maire de la ville de North Miami; Joseph Célestin, ancien maire de la ville de North Miami; Joséphine Elizée Legros, Co-Chair du congrès; Henryka Manès, de la Floride; Prof. David Elcott de New York University; Sybil Elias, juge à New Jersey;Gérald Germain, ancien Ministre du Commerce et des Affaires Sociales d'Haïti.

Le Premier Ministre Michèle Pierre-Louis figurant dans l'agenda de la soirée était absent. Une autre intervention de sa part annoncée par les organisateurs pour la session plénière du vendredi matin n'a pas eu lieu.

Près d'une vingtaine de sessions regroupant chacune une moyenne d'une dizaine de panélistes étaient organisées pendant une période de 45 minutes. Les thèmes débattus concernaient l'agriculture, l'éducation, la santé, l'environnement, l'énergie, l'investissement, le tourisme, l'artisanat, le développement, les droits humains, les ONG, la religion, la diaspora, l'immigration, les médias , les arts et beaucoup d'autres.

Madame Pierre-Louis est arrivée samedi soir au congrès au moment du gala. Elle a salué tout le monde passant d'une table à une autre avant de laisser la salle par une autre porte. La table qui lui était reservée au haut du podium est restée vide pendant toute la soirée.

Clarens Renois et Florence Liautaud qui faisaient office de maîtres de cérémonie ont annoncé que Mme Pierre-Louis était allée se reposer après "un long voyage" venant d'Haïti dans l'après-midi.

Des plaques d'honneur et de mérite ont été remises à Edwin Paraison de la Fondation Zile en République Dominicaine, Rudolph Moïse, président du Congrès et Léonnie Hermantin du Lambi Fund.

Parallèment, Dr Lauredan a reconnu publiquement dans l'assistance certaines personnalités ayant contribué à la tenue du congrès. Puis, il a invité l'assistance à danser Sweet Micky qui a pris place dans la salle des exposants tranformée en piste de danse.

L'ambiance était festive avec l'animation du président du Compas et aussi culturelle avec des chorégraphies de quelques jeunes danseurs haitiano-américains.
La dernière journée du congrès, le dimanche 9 août, a débuté à partir de 7:00a.m. avec un petit déjeuner. L'accès était fermé à 8:00 a.m. en raison des conditions de sécurité exigées par la présence de l'ancien président américain Bill Clinton faisant office d'envoyé spécial du Secrétaire général des Nations Unies en Haïti.

Le père Réginald Jean-Marie a évoqué le sens du leadership et de l'engagement tant nécessaire aujourd'hui pour lancer la rencontre de la matinée.
Il était suivi de l'administrateur intérimaire de l'USAID, Monsieur Alonzo Fulgham, un ancien volontaire du Corps de la Paix en Haïti. Celui-ci a invité les Haïtiens de la Diaspora à investir leur capital et partager leur expertise pour aider à la création d'emplois en Haïti. Il a souligné l'importance du programme dénommé «Haitian Diaspora Marketplace» lancé par l'USAID et la Fondation SOGEBANK qui fournit deux (2) millions de dollars pour soutenir des investissements de la Diaspora haïtienne dans des petites et moyennes entreprises en Haïti et ainsi permettre de créer des emplois dans la fabrication, le tourisme, l'agriculture, la construction, la technologie de l'information et bien d'autres secteurs. L'USAID/Haïti a également lancé un projet pouvant aider les Haïtiens à utiliser des fonds reçus de l'étranger à des fins d'investissements tels des comptes d'épargne, des nantissements pour des prêts d'affaires et d'éducation, et des bourses d'études.
Rudolph Moïse remercie le représentant de la USAID et improvise un résumé du contenu de son intervention et des besoins d'Haïti pour le moment. Il continue de parler attendant, dit-il, l'arrivée du Premier Ministre. L'attente devait durer près de 15 minutes et le président du congrès profitait de la circonstance pour étaler ses prouesses personnelles comme médecin, aviateur de l'armée américaine, acteur de cinéma etc...

Le Premier Ministre Michèle Pierre-Louis est rentré dans la salle en saluant quelques personnalités qui se trouvaient au premier rang. Elle était assistée de son chef de cabinet, Daniel Henrys, et du consul d'Haïti à Miami. Elle a présenté un brillant discours en Créole autour du thème de l'unité et dégagé la portée d'un mouvement d'unité pour Haïti à l'intérieur comme à l'extérieur du pays.
Les propos du Premier Ministre étaient entrecoupés d'applaudissements venant de la satisfaction du public présent dans la salle.

Entre temps, un membre du cabinet Clinton fait signe de la main au Dr Lauredan pour venir le trouver en coulisses. Vraisemblablement, il a fait savoir à Lauredan d'aller sur le podium pour demander au Premier Ministre de raccourcir son intervention. Lauredan a passé le message à Moïse qui a acquiescé de la tête. Moïse a gravi le podium en glissant légèrement ses pas vers le Premier Ministre qui parlait. Il a tapé l'épaule gauche du Premier Ministre qui a dû suspendre momentanément son discours et lui a chuchoté quelques mots à l'oreille.

Le Premier Ministre a dû bâcler la fin de son intervention soulignant qu'on lui a demandé de terminer pour faire la place au président Clinton. Ce qui a déclenché un malaise dans la salle. Lauredan a pris la parole pour annoncer Clinton. Celui-ci n'était pas encore prêt et Lauredan s'est lancé dans un one man show tragi-comique pendant plus de quinzaine de minutes.. C'était comme un « one man show » dans un lakou du pays devant une dizaine de caméras des stations de télévision et de nombreux invités. L'homme parle de tout, de rien, voire de rien du tout. Puis, il chante et danse. Puis il annoncé « ladies and gentlemen, the president of the United States of America » et sur la huée de l'assistance, il se reprend « pardon, the former... the former president... ».

Clinton a remercié Lauredan pour son extraordinaire présentation et après les salutations d'usage il a rappelé les moments de sa présidence où il était toujours accueilli avec de la musique. Et c'est ce qui lui manquait le plus même 3 mois après avoir quitté le pouvoir.

Puis, il a présenté le préambule de sa mission et sa description de tâches. Clinton a annoncé la visite d'une délégation commerciale en Haïti en octobre prochain. Il affirme qu'il ne va pas s'immiscer dans la politique interne et qu'il fa faire le plaidoyer d'Haïti au niveau international.


Roosevelt Jean-François
www.myspace.com/rojefra

View user profile http://levanjiltvnews.forumotion.net
Share this post on: Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

No Comment.

View previous topic View next topic Back to top  Message [Page 1 of 1]

Permissions in this forum:
You cannot reply to topics in this forum